Retour à la page d'accueil Communauté de communes du canton de Beuzeville

Cas des filières « innovantes » nécessitant un agrément ministériel   

Comment fonctionne ma Microstation ?

Chaque microstation repose sur un concept de fonctionnement spécifique. Selon le concept épuratoire mis en œuvre les observations seront différentes…

Les concepts d’épuration sur média rapporté naturel ou synthétique, à oxygénation passive disposent d’un compartiment où l’effluent ruisselle sur le média. La zone n’est donc jamais submergée.

  • si le média est gorgé d’eau : le média est colmaté ou le système de recirculation ou de relevage ne fonctionne pas normalement.

Les concepts d’épuration sur média rapporté synthétique ou en culture libre, à oxygénation active offrent un volume toujours plein d’eau dédié à l’épuration : ce compartiment est appelé le « réacteur ». Il est généralement placé en tête de station.

La surface de l’eau peut frémir (bulles d’air issue du compresseur) et ou présenter un vortex de manière cyclique (mise en route du brassage mécanique du réacteur + recirculation des boues activées dans le clarificateur.

Dans le réacteur l’épuration bat son plein : l’eau est fortement chargée mais ne présente pas de croute de graisse en surface ; ceci indiquerait une panne sur le système de brassage et ou d’oxygénation. La présence de mousse en grande quantité indique un mauvais réglage de la turbine de vortex (trop haute). L’absence de vortex au démarrage de la turbine indique également un mauvais réglage (trop basse).

C’est pourquoi il est si important de parfaitement poser la microstation à plat et capital de bien régler la turbine dès la mise en service!

Le deuxième compartiment sert à la séparation des « bactéries ouvrières » (boue activée) de « l’eau épurée » : c’est le clarificateur. Ici l’eau est calme, claire en surface et au moins jusqu’à 20cm sous la prise d’eau de sortie de la station, au fond la boue s’accumule avant d’être aspirée et réinjectée dans le réacteur où elles contribueront à l’épuration.

Les deux compartiments communiquent entre eux, les niveaux d’eau sont donc identiques.

  • si le niveau d’eau dans la microstation est anormalement haut : l’exutoire est saturé ou le système d’alimentation de l’exutoire est en panne (pompe) ; vérifier les regards de l’exutoire, vérifier les voyants électriques d’alarme de la pompe puis faire un test de fonctionnement de la pompe.

Quelle filière alternative pour mon projet ?

 liste des filières agréées par le ministère…  

… cette liste est en constante évolution…

 

N’oubliez pas la zone de dispersion qui devra nécessairement suivre n’importe lequel des modèles de microstation présenté… (fiche technique – zone de dispersion) 

 

Retour en haut de page